Je suis allée voir la pièce le 28 mai dernier et j'ai été impressionnée par la justesse du jeu des acteurs, la scénographie minimaliste qui nous transporte au pays de Peer et les lumières qui font se lever le soleil et battre la tempête.

4h, c'est long, surtout quand c'est en norvégien (et en dialectes !), mais c'est grâce à cela qu'on entre petit à petit dans le monde de Peer Gynt, dans cette Norvège réinventée, aux "bunad" stylisées et aux trolls montés sur échasses.

La jeunesse, la maturité et la vieillesse de Peer Gynt en 4h, finalement ce n'est pas si long...